Dentistes : Feedback sur votre comportement de prescription d'antibiotiques

En tant que dentiste, vous avez reçu un feedback sur votre comportement de prescription d'antibiotiques en soins ambulatoires (soins hors hospitalisation).

Via des indicateurs, vous recevez un aperçu de votre comportement de prescription et vous pouvez comparer votre pratique à celle des autres dentistes.

Le score que vous obtenez pour chaque indicateur est basé sur vos activités en 2019.

 

Quel est le contexte de ce feedback ?

Fin 2020, le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) a publié un guide pour la prescription rationnelle d'antibiotiques dans les cabinets dentaires.

Quels sont les principaux messages clés de ce guide ?

  • La prescription d'antibiotiques par le dentiste est rarement nécessaire.
  • Si un antibiotique est nécessaire, le dentiste doit choisir un antibiotique avec le plus petit spectre possible.
  • Si un antibiotique est nécessaire ou utile, l'amoxicilline est généralement le premier choix. L'ajout d'acide clavulanique n'est souvent pas nécessaire.

Pour vous aider à appliquer les recommandations de ce guide, la Commission Belge de Coordination de la Politique Antibiotique (BAPCOC) les a résumées dans une fiche.

Pourquoi ce feedback ?

L'utilisation d'antibiotiques en Belgique est élevée. En 2019, notre pays se trouvait encore à la  9e place d’Europe pour la prescription d'antibiotiques hors hôpital.

En 2016, les dentistes ont prescrit 6 % des antibiotiques des soins ambulatoires belges. Pour certains antibiotiques spécifiques, ce pourcentage est encore plus élevé :

  • 20,1 % pour la clindamycine,
  • 11,6 % pour le métronidazole,
  • 10,5 % pour l’amoxicilline,
  • 8,4 % pour l’association amoxicilline-acide clavulanique.

L'utilisation d'antibiotiques peut provoquer de nombreux effets indésirables. De plus, l'utilisation excessive ou abusive d'antibiotiques peut également rendre les bactéries résistantes aux antibiotiques, et rendre ainsi les infections plus difficiles à combattre.
Pour lutter contre cette antibiorésistance et la résistance aux antimicrobiens en général, les institutions de santé ont élaboré ensemble un plan d'action national.

En vous fournissant un feedback sur votre comportement de prescription, nous voulons vous inciter à réfléchir et à contribuer activement à la lutte contre la résistance aux antimicrobiens.

Qui est concerné par ce feedback ?

Tous les dentistes généralistes et dentistes spécialistes en parodontologie, qui ont atteint en 2019 le seuil d'activité minimal de 300 contacts patients par an, reçoivent ce feedback.

Seuls les dentistes ayant prescrit au moins 5 fois des antibiotiques au cours de 2019, reçoivent un feedback pour les indicateurs sur le choix de l’antibiotique.

Comment interpréter ce feedback ?

Via des indicateurs, vous recevez un aperçu de votre comportement de prescription et vous pouvez comparer votre pratique à celle des autres dentistes.

Pour chaque indicateur, nous vous fournissons votre score et la médiane. Attention, la médiane n'est pas nécessairement un score idéal.

Quels indicateurs avons-nous abordés ?

  • le comportement global de prescription d'antibiotiques
  • le choix pour l'amoxicilline
  • le choix de l'amoxicilline par rapport à l'association amoxicilline-acide clavulanique

Nous vous fournissons également un aperçu des différents antibiotiques que vous avez prescrits.

Qui a élaboré ce feedback ?

La cellule « soins efficaces » de notre Direction « recherche, développement et promotion de la qualité » a élaboré ce feedback en collaboration avec :

  • la Commission nationale dento-mutualiste,
  • le KCE,
  • BAPCOC.

 

Plus d'informations

Contacts

 

Dernière mise à jour 29 juin 2022